Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Élevages Marins des Côtes d'Armor - CDPMEM 22

la coquille Saint Jacques : Une ressource de la Baie de Saint Brieuc

Les actualités du CDPMEM22

 

Courrier du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation - COVID 19

 

Vous trouverez ci-dessous la lettre du Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

 

"Le secteur de la pêche française a été fortement touché, dès le 12 mars, par les conséquences de la crise sanitaire liée au Covid-19. La filière a, en particulier, subi de plein fouet la fermeture de la restauration, des échanges avec nos partenaires européens ou de certains modes de commercialisation.

 

C'est ce qui a conduit le gouvernement à mettre en place des mesures spécifiques et immédiates de soutien à la filière pêche, mises en place dans un cadre européen, en complément des dispositifs transversaux d'urgence, communs à l'ensembre des secteurs d'activité. La pêche professionnelle a ainsi été le premier secteur d'activité à bénéficier d'un dispositif spécifique, complémentaire aux soutiens apportés par le gouvernement à chaque entreprise.

 

[...]

 

Si cette reprise sera nécessairement progressive le souhait du gouvernement et l'intérêt des différents secteurs économiques est qu'elle se fasse le plus rapidement possible. Dans ces conditions, il n'est pas envisagé de maintenir le dispositif de soutien à l'arrêt des navires au-delà de la date initialement fixée au 31 mai.

 

Sans méconnaître la situation actuelle des marchés, il importe en effet que l'offre de la pêche française soit présente et puisse se positionner et reprendre sa place sur les marchés au fur et à mesure de leur reprise. Cela nécessitera effectivement, comme vous le proposez, que le dialogue d'ores et déjà engagé au sein de la filière au cours de ces dernières semaines pour mieux appréhender les conditions de l'adéquation entre l'offre et la demande dans ce contexte exceptionnel, puisse se poursuivre de manière intense et constructive au cours des prochaines semaines.

 

Concernant les enjeux que vous soulignez liés au traitement des dossiers je peux vous assurer de la pleine mobilisation des services de l'Etat pour assurer celui-ci dans les meilleurs délais. Des moyens supplémentaires ont notamment été mobilisés au profit des services déconcentrés en charge de l'instruction des dossiers à cette fin.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le président, à l'assurence de ma considération distinguée.

 

Didier Guillaume"

 

Pour retrouver l'intégralité du courrier : cliquez sur ce lien pour le télécharger.

Publié le 12/06/2020