Accueil du site du Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Élevages Marins des Côtes d'Armor - CDPMEM 22

la coquille Saint Jacques : Une ressource de la Baie de Saint Brieuc

Captage de juvéniles de Coquilles Saint-Jacques

Depuis 1973, à la demande du Comité Local des Pêches de Saint-Brieuc, le suivi des indices de captage de coquilles Saint-Jacques était réalisé par l'agence Côtes d'Armor Développement. Ce suivi a été repris par le CLPMEM de Saint-Brieuc depuis 2009, puis par le CDPMEM des Côtes d'Armor en 2012.

L'immersion de collecteurs en baie de Saint-Brieuc pendant la période estivale permet d'obtenir des données sur la reproduction naturelle et de produire des indices de captage. Ces indices sont utilisés dans le cadre du suivi annuel du gisement et de l'élaboration des préconisations d'exploitation par Ifremer.

 

Bilan de la campagne 2012 de suivi des indices de captage

 

Le suivi des indices de captage de coquilles Saint-Jacques en baie de Saint-Brieuc, mis en place en 1973 par Côtes d'Armor Développement, a été repris par le CLPMEM de Saint-Brieuc en 2008 et par le CDPMEM des Côtes d'Armor en 2012. Ce programme fait l'objet d'une demande de subvention depuis 2010.

Ifremer réalise annuellement une campagne d'évaluation du stock de coquilles Saint-Jacques en baie de Saint-Brieuc. La méthode employée par Ifremer permet une analyse des classes 1 et 2 du stock. En dénombrant les petites coquilles fixées sur les filières, le programme de suivi du captage ajoute à cette analyse les individus de la classe 0. En intégrant ces résultats, Ifremer élabore des préconisations de gestion plus ajustées. En parallèle de l'aspect « acquisition de données », ce programme permet une implication directe des pêcheurs professionnels dans le processus d'évaluation du stock qu'ils exploitent.

4 sites suivis de près

Quatre sites de captage ont été travaillés les années passées en baie de Saint-Brieuc : CAFFA, PETIT LÉJON, les LANDAS et les JUSTIÈRES. Cependant, après avis du Conseil du CDPMEM considérant :

  • les très faibles rendements enregistrés sur la station des Justières expérimentée durant les trois campagnes précédentes ;
  • les difficultés rencontrées lors des relèves en raison du fort courant ;

il a été décidé de revenir sur la station historique des COMTESSES. Outre le fait qu’elle soit admise comme efficiente, des données sont connues sur cette station depuis les premières évaluations, permettant la comparaison pour une interprétation plus documentée.

Affichage carte

Sur chaque site de captage identifié, 1 filière de fond est immergée. Cette filière comprend 2 lignes de 4 collecteurs, sur lesquels les larves de coquilles Saint-Jacques se fixent. La pose et le renouvellement des collecteurs, étalés en 6 opérations de juillet à octobre, permettent de couvrir la période de fixation des larves de coquilles Saint-Jacques en baie de Saint-Brieuc.

Après chaque relève, chaque coquille fixée est comptée et mesurée. Selon la taille et la date de pose de la filière, la date de fixation est approchée. L'indice de captage est alors calculé, par mois, selon la quantité moyenne de naissain fixé par collecteur sur l'ensemble des 4 stations.

 

tri csj

 

Les opérations à la mer sont réalisées par le personnel du CDPMEM des Côtes d'Armor, grâce à l'affrètement d'un navire de pêche. L'armateur du navire de pêche monte également le matériel de captage.

Résultats 2012

En 2012, 8 opérations de pose/relève des filières ont été effectuées grâce à l’affrètement de 2 navires.

Le dénombrement des juvéniles fixés sur les collecteurs font constater 5 périodes de fixation de naissain de coquilles Saint Jacques sur la période estivale :

  • Une première fixation faible mais précoce en première quinzaine du mois de juillet sur la seule station des COMTESSES ;
  • Une seconde fixation significative en seconde moitié du mois de juillet qui concerne les 4 stations avec un indice moyen de 62 individus par collecteur ;
  • Une troisième fixation à la fin du mois d’août, avec un faible indice (6,5) qui concerne essentiellement la station de CAFFA ;
  • Une quatrième fixation en première partie du mois de septembre, répartie sur l’ensemble des 4 stations ;
  • Enfin une cinquième fixation peu significative à 3 individus par collecteur en seconde quinzaine du mois de septembre.

Contrairement aux observations réalisée depuis 2008, deux fixations précoces sont constatées cette année, dont une peu significative en première quinzaine de juillet sur la seule station des COMTESSES, et une seconde de bon rendement en seconde quinzaine, avec une densité exceptionnelle sur la station des COMTESSES.

La fixation du mois d’août est caractérisée par un rendement très moyen, mais l’incident sur la filière F3 laisser planer le doute : l’analyses ne peut être réalisée de manière fiable sur cette période puisque l’observation est partielle.

Bilan de la campagne 2012

Ces résultats sont à la hausse par rapport aux deux années précédentes. Ils ne sont pas exceptionnels, mais satisfaisants. D’autant que les meilleurs rendements sont enregistré au mois de juillet, avec des conditions favorable pour le développement des juvéniles concernés. Les résultats de captage faibles et tardifs en 2010, très faibles en 2011 ont été confirmés par l’évaluation directe réalisée en septembre 2012 par l’IFREMER : très faible abondance de la classe 2010 et un pré-recrutement 2011 le plus faible connu depuis 1997.

Bien que plus favorables, les résultats de captage 2012 ne sont pas de nature à modifier dans le court terme les perspectives pour l’exploitation du gisement. Il est crucial que les professionnels continuent de s’appuyer sur l’expertise d’IFREMER pour la gestion du gisement coquillier de Saint-Brieuc.

Le suivi des indices de captage de naissain de coquilles Saint-Jacques apparaît comme essentielle dans la réalisation de l'évaluation du stock de coquilles exploité par les pêcheurs professionnels des Côtes d'Armor. En effet, depuis plusieurs années, les prévisions sont à la baisse et les recommandations d'Ifremer ne sont pas favorables. La possibilité du suivi du pré-recrutement par le biais de ce programme permet donc de suivre le plus finement possible la dynamique de ce stock et sera révélateur des signes de reprise tant attendus par les professionnels.

 

BILAN DE L’ANNEE 2013

incidents sur les filières en 2013 cliquer pour consulter le document au format pdf

Pour cette campagne, des orins et des grappins plus forts ont été utilisés en vue de limiter les incidents sur les filières. Ces dispositions se sont avérées efficaces à l’usage : dans le cas général, les filières ont mieux tenu en place et ont pu être relevées sans qu’elles soient mêlées. C’est un gain de temps important durant les manipulations. Les grappins forts ayant été prêtés par l’armement TEMERAIRE, il faudra en prévoir l’acquisition pour les prochaines campagnes.

 

  • La filière 1 a été perdue sur la station des Landas
  • D’autre part la Filière n° 4 posée le 31/07/2013 sur la station de Caffa n’a pu être relevée que le 18/10/213, après 80 jours d’immersion : inexploitable.

 

 

4 périodes de fixation

  • Une première fixation en seconde quinzaine du mois de juillet, avec un indice de 23 juvéniles par collecteur. Elle concerne toutes les stations, mais avec un plus faible rendement sur celle des Landas.
  • On relève un indice de captage de 53 au mois d’Août. Deux fixations sont identifiées, avec en  première quinzaine un rendement moyen de 2/3 des juvéniles collectés  et 1/3 en en seconde quinzaine,
  • Une dernière fixation tardive et peu significative en septembre : 9 individus par collecteur. 

Commentaires

On retiendra comme significatives pour cette campagne 2013, une fixation précoce et satisfaisante au mois de juillet puis deux fixations successives au mois d’Août, avec une bonne homogénéité des résultats obtenus sur les différentes stations.

 

Les indices observés en 2013 sont légèrement supérieurs aux indices enregistrés en 2012 qui avaient donné un pré-recrutement relativement intéressant (132 millions de coquilles d’1 an).

Perspectives

Après la période de faibles rendements pour le captage de 2007 à 2011 qui donne lieu à la réduction du stock que nous connaissons actuellement, l’année 2012 est marquée par une reprise du pré recrutement (2 à 3 fois supérieur à ceux enregistrés sur la période 2009/2011).

 

Les résultats obtenus pour le captage en 2013 sont satisfaisants. Ils confirment cette reprise et pourraient être rapprochés de ceux obtenus en 2003 qui avaient donné naissance à une cohorte abondante.

 

Néanmoins, il faut aborder ces résultats avec une grande prudence, sachant la faible relation (influence de multiples facteurs) entre l’indice relevé l’année 0 et l’abondance du recrutement deux ans après.

 

partemaire opération

Pour la réalisation de ce programme, le CDPMEM a bénéficié du soutien financier du Conseil Général, des Côtes d'Armor, du Conseil Régional de Bretagne, de l’État et du Fond Européen pour la Pêche.

 

Bilan de la campagne 2014

Incidents sur les filières en 2014

Comme pour la campagne 2013, les orins et les grappins utilisés étaient plus conséquents. Ceci a limité les incidents sur les filières (emmêlement, pertes des filières etc.) et permis de gagner du temps durant les manipulations. Les points de pose des filières sont restés inchangés :

-       Caffa

-       Petit Léjon

-       Les Comtesses

-       Les Landas

 

  • La filière 6 a été perdue sur la station Caffa. Toutefois, cet incident semble sans impact sur les résultats si l’on se réfère aux résultats obtenus sur les autres filières à la même date.

 4 périodes de fixation

  • Une première fixation s’est déroulée en première quinzaine du mois de juillet. Cette dernière ne peut être retenue comme significative puisqu’elle ne concerne que la station Caffa avec un indice de 2 juvéniles par collecteurs.
  • Une deuxième fixation a eu lieu en seconde quinzaine de juillet avec une moyenne de 62 juvéniles par collecteurs. Les 4 stations sont concernées par cette fixation avec une dominance pour les stations du Petit Léjon (85 individus / collecteurs) et les Comtesses (95 individus / collecteurs).
  • Une troisième fixation a été observée la première quinzaine du mois d’août sur les 4 stations avec un indice moyen de 15 individus / collecteurs.
  • Enfin, une dernière fixation s’est produite sur la station du Petit Léjon (54 juvéniles / collecteurs) lors de la seconde quinzaine du mois d’août.

Commentaires

La fixation la plus abondante pour la campagne 2014 a eu lieu la seconde quinzaine de juillet. Elle est d’autant plus satisfaisante qu’elle intervient précocement dans la saison. En effet, cela devrait permettre aux jeunes individus de croître dans des conditions favorables et ainsi se développer avant la période hivernale.

Les indices observés en 2014 sont globalement supérieurs à ceux observés en 2012 et 2013.

Perspectives

Les résultats d’indice de captage obtenus en 2014 confirment la tendance de reprise amorcée depuis 2012.  Sans être exceptionnels, ces indices sont d’autant plus satisfaisants qu’ils interviennent tôt dans la saison ce qui laisse espérer un bon recrutement.

 Soutien financier

Pour la réalisation de ce programme, le CDPMEM des Côtes d’Armor a bénéficié du soutien financier du Conseil Général des Côtes d'Armor, du Conseil Régional de Bretagne, de l’État et du Fond Européen pour la Pêche.

partemaire opération