Énergies Marines Renouvelables

Directive Cadre Stratégique pour le Milieu Marin

Dans le cadre des objectifs européens à l’horizon 2020, 23% de la consommation totale d’énergie en France devraient être obtenus à partir de sources d’énergie renouvelable. L’ambition de la France est notamment de produire à travers l’éolien en mer et les autres énergies marines, 3.5% de la consommation d’électricité en 2020.

Concernant l’électricité d’origine éolienne, la France a décidé l’accroissement de son parc éolien pour atteindre 25.000 MW installés en 2020 dont 6 000 MW pour l’éolien en mer. Pour concrétiser ces engagements et commencer à répondre à ces objectifs, l’état a lancé un appel d’offre en juillet 2011 pour le développement de 5 parcs éolien en mer. Cinq zones d’implantation ont donc été désignées en France. La Baie de Saint-Brieuc fait partie de ces 5 zones…

 

________________________________________________________________

 

Généralités


Projet piloté par AILES MARINES (Site internet Ailes Marines : ICI), consortium réunissant :
IBERDROLA énergéticien.
RES (auparavant EOLE RES) acteur de l’éolien français.
Partenariat avec :
NEOEN MARINE pour la phase développement.
AREVA (devenu Adwen, puis Siemens) pour la fourniture des éoliennes.


Calendrier du Projet (celui prévu en 2016) :

Télécharger le calendrier

 

Calendrier prenant en considération la réalisation de l’état de référence halieutique (2020) :

Télécharger le calendrier

________________________________________________________________

 

Fiche signalétique du projet (2012-……)


En bleu, les modifications apportées au projet en 2014
En rouge, les modifications apportées au projet en 2017 (voir le détail -> porté à connaissance)
 
Nombre d’éoliennes : 100 -> 62
Réparties sur : 8 rangées -> 7 rangée
Fondations : Jackets (4 pieds) -> 3 pieds
Type d’éolienne : Areva M500 (5MW) -> Adwen AD8-180 (8MW) -> Siemens D8 (8MW)
Distance entre les lignes :1 km pour les éoliennes de type M500 (5MW) ; 1,3km pour les éolienne de type : AD8-180 (8MW) ->1,3 km pour les éoliennes Siemens de type D8 (8MW)
Puissance totale : 500 MW
Superficie : environ 80 Km²
Localisation :

 

________________________________________________________________

 

Implication des professionnels de la pêche


Depuis 2007, les professionnels de la pêche et leurs représentants, le CDPMEM 22, le CDPMEM 35, et le CRPMEM Bretagne suivent avec une attention particulière le développement des EMR en Bretagne.

Contexte : lien vers l’article

Lors du débat public tenu en 2013, Le CDPMEM 22 a rédigé un cahier d’acteur (contribution que vous pouvez retouver ici). 

À travers sa contribution, le CDPMEM 22 souhaitait exposer le rôle tenu par les professionnels de la pêche dans la définition de ce parc éolien en mer. Acteur majeur sur cet espace maritime, la pêche professionnelle souhaitait également exprimer, à travers ce document, ses attentes, recommandations et préoccupations.

Par sa contribution, Le CDPMEM 22 tenait à rappeler que cet espace est avant tout le territoire d’action d’une activité économique locale prépondérante, la pêche.

La participation des professionnels de la pêche à la définition de ce projet a permis et doit permettre d’assurer que celui-ci réponde aux attentes formulées par l’ensemble de la profession.

La pêche maritime souhaite être acteur à part entière de ce projet, c’est pourquoi le CDPMEM 22 a décidé de créer un groupe de travail « pêche professionnelle et éolien en mer », qui permettra de suivre les avancées du projet et de consulter les professionnels aux différentes étapes. Ainsi, les remarques, avis, inquiétudes, et recommandations de l’ensemble des professionnels seront remontées au porteur de projet.

Le CDPMEM22 a participé (participera) à l’ensemble des réunions dédiées au projet et consultations administratives pour faire valoir les intérêts de la profession sur ce dossier :

Enfin, à sa demande, le CDPMEM22 sera membre du Comité de Gestion et de Suivi du parc éolien et membre du Conseil Scientifique, instances mises en place depuis l’obtention des autorisations (avril 2017).

________________________________________________________________

 

Des autorisations accordées à Ailes Marines et RTE (avril 2017)

  • le point quelques mois après l’obtention des autorisations pour Ailes Marines et RTE   » Des autorisations administratives accordées, pas le feu vert des marins-pêcheurs! » – > voir l’article dédié

________________________________________________________________

 

Études techniques et environnementales / procédures administratives…

Plus d’infos dans « Actualités éolien »

 Etudes techniques et environnementales

Terminées

 

En cours

  • Etude des effets du bruit sur les espèces d’interêt halieutique (2018-2020)
  • Etat de référence ressources halieutiques et activités de pêche (2018-2022)
    -> Présentation de l’étude
     

À venir

  • Etudes techniques en 2020 ? 
> 1er courrier envoyé au Directeur d’Ailes Marines – 7/12/2019
-> 2nd courrrier envoyé au Directeur d’Ailes Marines – 14/04/2019
-> courrrier envoyé à la Directrice de RTE – 21/04/2020

Procédures administratives

Terminées

 

En cours

________________________________________________________________


Comité de Gestion et de Suivi, Conseil Scientifique (2017-…….)

 
les CDPMEM22, CDPMEM35 et CRPMEM BZh sont membres du Comité de Gestion et de Suivi du parc éolien et du Conseil Scientifique

 
Comité de Gestion et de suivi
1ère réunion du comité de gestion et de suivi du parc (11/10/2017) -> intervention CDPMEM22

2ème réunion du comité de gestion et de suivi du parc (19/04/2018) -> intervention CDPMEM22

3ème réunion du comité de gestion et de suivi du parc (15/10/2018) -> intervention CDPMEM22

4ème réunion du comité de gestion et de suivi du parc (24/04/2019)

5ème réunion du comité de gestion et de suivi du parc (08/10/2019) -> intervention CDPMEM22

Conseil Scientifique
1ère réunion du conseil scientifique (31 janvier 2018)

2ème réunion du conseil scientifique (27 mars 2018)

________________________________________________________________


Réunion du groupe de travail « pêche professionnelle et éolien en mer »

groupe de travail ouvert à tous les professionnels costarmoricains – plus d’infos dans « Actualités éolien« 

Dernière réunion – 18 mai 2019 à Pordic

Prochaine réunion – 24 janvier 2020 à 

________________________________________________________________

Port de maintenance


Une réunion s’est tenue le 16/02/2018 avec les usagers du port de pêche. plusieurs scénarios d’aménagement ont été présentés aux professionnels qui ont indiqué que ceux-ci paraissaient techniquement difficile à mettre en oeuvre. Le Président du CDPMEM22 a demandé qu’un groupe de travail « port de maintenance » soit créé regroupant les pêcheurs professionnels souhaitant participer aux discussions.

> Groupe de Travail « port de maintenance » :

Suite à la 1ère réunion du Groupe de Travail « port de maintenance » qui s’est tenue le 23 février, les professionnels de la pêche présents lors de la réunion jugent irréalisables les projets d’installation de la base maintenance sur la partie « port de pêche » du port de Saint-Quay-Portrieux et se positionnent contre un éventuel aménagement de cette partie.

Vous trouverez ici le courrier envoyé au Président du Conseil Départemental des Côtes d’Armor.

________________________________________________________________


Éolien flottant en Bretagne Nor

À la demande du Ministère, les Préfets en Région ont été mandatés pour assurer la concertation sur le développement des Energies Marines Renouvelables en Bretagne.

Cette concertation est menée par la Région Bretagne à traver un groupe de travail de la Conférence Régional Mer et Littoral dédié au EMR.

Les travaux de ce Groupe de Travail ont porté notamment sur l’identification des potentiels (techniques) de développement de l’éolien flottant et de l’hydrolien (cf carte ci-dessous représentant les macro-zones identifiées par la Région Bretagne).

Fin d’année 2017, une commande ministérielle a été adressée aux Préfets en vue du développement de l’éolien flottant en Bretagne.

Intervention du CDPMEM22

En réponse à cette commande, le CDPMEM22 a fait remonter sa position sur le déploiement de l’éolien flottant sur la partie Nord de la Bretagne.

Suite à la réunion du conseil du CDPMEM22 qui s’est tenue le 23 juin 2017, les membres du conseil ont voté à l’unanimité le positionnement suivant :

« Au regard du contexte actuel : 

  • multiplications des contraintes en mer (usages et environnementales);
  • inconnues liées au développement du projet de Saint-Brieuc (possibilité de poursuite des activités de pêche liées aux impacts environnementaux et à l’ensouillage des câbles ?)
  • futures négociations concernant le BREXIT

le CDPMEM 22 se prononce contre l’identification de zones pour le développement de l’éolien flottant en Manche et ce notamment tant que les discussions sur le BREXIT ne seront pas soldées.« 

Mai 2018 : cette position a été remontée aux Préfets à travers une contribution commune aux comités des pêches bretons (CDPMEM22-CDPMEM35-CDPMEM29-CDPMEM56-CRPMEM Bretagne). En résumé :

– Pas d’identification de zones propices en Bretagne Nord.

– Identification de zones propices par le CDPMEM29 et le CDPMEM56 en Bretagne Sud.

Lors de la dernière réunion de la Conférence Régionale Mer et Littoral,  le 14 juin 2018 à Rennes, les Préfets en Région ont décidé de faire remonter :

Les possibilités de développement de parc éolien flottant en Bretagne Sud sur les zones propices identifiées par les CDPMEM29 et le CDPMEM56.

– L’impossibilité actuelle d’identifier (une) des zones propices pour le développement de l’éolien flottant en Bretagne Nord.

Les dernières actualités sur l'éolien