Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Élevages Marins des Côtes d'Armor - CDPMEM 22

la coquille Saint Jacques : Une ressource de la Baie de Saint Brieuc

A la une

Filières de captage de naissain de coquilles saint-jacques

ilustrationactu

Merci de ne pas déplacer ce matériel ! Dans le cas où vous constateriez un incident, merci de contacter Servane à Pordic : 02 96 70 67 70 ou 02 96 70 92 59.

[+] Lire la suite

Formulaire de licences COQUILLES, PRAIRES et PLONGEE 2020/2021

ilustrationactu

Vous trouverez ci-dessous : le formulaire unique de licences COQUILLES, PRAIRES et PLONGEE pour la campagne 2020/2021 pour tout le littoral breton (4 pages) Nouvelle délibération 2020-004 du 8 avril 2020, fixant les caractéristiques des dragues autorisées pour…

[+] Lire la suite

Simulateur Arrêt Temporaire FEAMP

ilustrationactu

En vue d’estimer le montant de l’aide FEAMP dans le cadre de l’arrêt temporaire, le CRPMEM de Bretagne a réalisé un simulateur téléchargeable sur le lien suivant…

[+] Lire la suite

Arrêts temporaires (AT)

ilustrationactu

Présentation et information de l'aide AT Arrêté arrêts temporaires (AT) Arrêté AT modifié Fiche mesure 33 Foire aux questions DPMA + Forum foire aux questions DIRM Note sur les points de pénalité Document synthétique de…

[+] Lire la suite

Permanences des bureaux du Comité

ilustrationactu

Compte tenu du déconfinement à partir du lundi 11 mai, le télétravail est privilégié, cependant afin d’assurer une permanence dans nos locaux, nous vous informons que les bureaux du CDPMEM 22 seront ouverts comme suit :   PORDIC …

[+] Lire la suite


Les dernières actualités

Masques offerts par France Filière Pêche disponibles dans vos coopératives maritimes

masque_covid

France Filière Pêche (FFP) a commandé des masques chirurgicaux pour les opérateurs de la filière pêche (pêcheurs, criées, mareyeurs…). Ces masques ont été livrés dans les coopératives maritimes sur l’ensemble du littoral.

 

Les coopératives de PAIMPOL, SAINT QUAY PORTRIEUX et ERQUY distribuent gratuitement ces masques aux armateurs présents sur les ports respectifs.

 

Cliquez-ici pour télécharger une fiche de conseils d’utilisation du masque chirurgical.

[+] Lire la suite


Publication des textes sur l'activité partielle

Ce message s'adresse aux armements qui ont mobilisé le dispositif de chômage partiel (activité partielle).

Les textes spécifiques pour l'adaptation du régime d'activité partielle à la pêche (salaire à la part) ont été publiés :

 9° Pour les marins rémunérés à la part mentionnés à l'article 10 bis de l'ordonnance du 27 mars 2020 susvisée, les modalités de calcul de l'indemnité et l'allocation d'activité partielle sont déterminées selon les règles suivantes :


« - le montant horaire servant au calcul de l'indemnité et de l'allocation d'activité partielle est déterminé par arrêté conjoint des ministres chargés des gens de mer et du travail en fonction du salaire forfaitaire prévu à l'
article L. 5553-5 du code des transports de la dernière catégorie de marin déclarée à l'Etablissement national des invalides de la marine pour la fonction exercée à bord du navire et la pêcherie concernées par le placement en activité partielle ;
« - le nombre d'heures indemnisables, dans la limite de la durée légale du travail, est déterminé en tenant compte du nombre de jours ou de demi-journées de travail à la pêche non travaillés au titre de la période considérée convertis en heures selon les modalités suivantes :
« - une demi-journée de travail à la pêche non travaillée correspond à 3 h 30 non travaillées ;
« - un jour de travail à la pêche non travaillé correspond à 7 heures non travaillées ;
« - une semaine de travail à la pêche non travaillée correspond à 35 heures non travaillées. »

 

Arrêté du 6 mai 2020 portant fixation des montants horaires des salaires forfaitaires servant au calcul de l'indemnité et de l'allocation d'activité partielle des marins à la pêche rémunérés à la part. Celui-ci renferme le tableau des montants horaires servant au calcul de l'indemnité et de l'allocation d'activité partielle en fonction de leur catégorie, pour les marins rémunérés à la part.

Les montants horaires des salaires forfaitaires servant au calcul de l'indemnité et de l'allocation d'activité partielle des marins à la pêche rémunérés à la part prévus au 9° du I de l'article 1er du décret n° 2020-435 du 16 avril 2020 susvisé, dans sa rédaction issue du décret n° 2020-522 du 5 mai 2020 susvisé, sont fixés conformément au tableau ci-dessous :

 


Catégories de marins


Jusqu'au 31 mars 2020
(en euros)


A partir du 1er avril 2020
(en euros)


1


8,13


8,16


2


10,11


10,14


3


12,09


12,13


4


13,34


13,38


5


14,24


14,28


6


14,73


14,78


7


15,65


15,69


8


16,47


16,52


9


17,21


17,26


10


18,29


18,35


11


20,26


20,33


12


21,56


21,62


13


23,32


23,39


14


25,08


25,16


15


27,04


27,12


16


29,11


29,20


17


31,64


31,73


18


34,87


34,97


19


38,38


38,50


20


42,17


42,30


Ainsi, le calcul est simplifié : il suffit de multiplier ce montant avec le nombre d'heures chômées dans la limites des durées fixées par le décret publié hier, en n'oubliant pas de retrancher la CSG (6,2 %) et la CRDS (0,5 %) après abattement pour frais professionnels (1,75 %).

Vous trouverez ce-dessous deux notes d'information pour vous guider dans la demande d'indemnisation à lire attentivement :

 

Enfin, à destination des comptables ou centres de gestion, un tableau très précis recensant l'ensemble des questions reçues depuis plusieurs semaines a été élaboré pour identifier certains cas individuels. Il peut permettre de résoudre certains difficultés particulières.


Vous êtes donc invités à effectuer vos demandes d'indemnisation sur le logiciel de la DIRECCTE
.

 

 


Bien cordialement,

Eamon Mangan
Administrateur en chef de deuxième classe des affaires maritimes
Directeur-adjoint de la DDTM des Côtes-d'Armor, délégué mer et littoral

[+] Lire la suite


Ouest France - Les pêcheurs remontés contre les grandes surfaces

ouest_france_logo

"Le Comité Départemental des Pêches et des Elevages Marins des Côtes-d’Armor reproche à des enseignes de la grande distribution d’importer massivement du poisson entraînant la chute des cours.

 

« Aujourd’hui, la pêche côtière a partiellement repris dans les Côtes-d’Armor et les hauturiers commencent à repartir. Mais on s’aperçoit que les grandes et moyennes surfaces vendent du poisson d’importation, constate Alain Coudray, président du comité local des pêches des Côtes-d’Armor, très remonté contre la grande distribution.

 

Il y a de la lotte, de la sole, du cabillaud et biens d’autres poissons importés. Dans le même temps, il y a des invendus. Ce mardi matin, un bateau des Côtes-d’Armor a eu plus d’une tonne de merlus invendue à Roscoff », poursuit Alain Coudray.

 

Acheté 0,52€ à la criée, le merlan revendu 12,99€

 

Ces importations plombent les cours. « Des moyennes et grandes surfaces du proche littoral jouent le jeu en venant à la criée de Saint-Quay-Portrieux. Mais ils payent le poisson à un prix très bas. Vendredi, du merlan a été payé 0,52 € à la criée. À deux kilomètres du port, la GMS vendait le même poisson à 12,99 €. »

 

Pour autant le consommateur voit toujours le même prix à l’étal. « On nous dit que le marché n’est pas florissant. Mais avec des marges comme ça, la ménagère ne va pas acheter du merlan à ce prix-là. »

 

Il dénonce les prix bas proposés par les importateurs aux grandes surfaces. « Un mareyeur d’Écosse a proposé, mardi, du filet de merlan à 4 € le kg à un magasin. Pour le vendre à ce prix, il faut qu’il ait été acheté 0,65 € le kg. Pareil pour de la lotte vendue entre 6 et 7 €. À ce prix, il faut la payer entre 1,80 et 2 €. Si le poisson des pêcheurs français était payé à ces prix, ils pourraient mettre la clef sous la porte dans les deux mois. »

 

Certaines enseignes de grandes surfaces auraient cédé aux vieux démons du profit alors qu’elles continuent d’afficher leur soutien aux producteurs français. « Depuis le début du confinement, elles n’ont jamais joué le jeu », dénonce Alain Coudray."

 

[+] Lire la suite


Communiqué de presse : études techniques projet éolien en baie de Saint-Brieuc 22-04-2020

 

Suite à l’annonce d’Ailes Marines (parc éolien) et de RTE (en charge du raccordement) de venir faire des études techniques entre mai et septembre 2020, sans concertation, et sans avoir apporter des réponses au comités des pêches sur les impacts potentiels de ces études/essais techniques sur les espèces halieutiques,  le CDPMEM22, dans la lignée de ce qui avait été décidé en groupe de travail éolien et lors du conseil d’administration du 29/11/2019 a décidé de réagir :

 

[+] Lire la suite


BreizhMer crée un site Internet pour rapprocher consommateurs et vendeurs de produits de la mer frais

Allo_La_Mer

BreizhMer est une association regroupant les principaux acteurs bretons de la pêche et de l'aquaculture (pêcheurs professionnels, conchyliculteurs, mareyeurs, poissonniers…), BreizhMer vient de lancer un site Internet destiné à favoriser le commerce de proximité des produits de la mer frais (poissons, crustacés, coquillages…).

 

Baptisé Allo La Mer (https://allolamer.bzh/), ce site est déjà opérationnel. Simplement en entrant le nom de sa commune ou en cliquant sur une carte interactive, chacun trouve où et auprès de qui acheter des produits de la mer frais près de chez lui. Attention, il ne s’agit pas d’un site de vente en ligne. Pas de e-commerce, mais une mise en relation entre vendeurs et consommateurs. Ces derniers peuvent ensuite passer commande par téléphone, se faire livrer, convenir d’un rendez-vous ou obtenir l’adresse exacte du vendeur ou le marché où il se rend. Dans le contexte du confinement dû à la pandémie de Covid-19, ce site annuaire offre à tous la possibilité de trouver facilement des produits frais au plus près de chez eux. Mais il a vocation à perdurer au-delà de la pandémie actuelle, et d’imaginer ainsi un nouveau mode de commercialisation des produits de la mer.

 

Allo La Mer concrétise donc la volonté de tous les professionnels (pêcheurs, conchyliculteurs, mareyeurs, poissonniers…) d’offrir une solution innovante et solidaire aux difficultés que rencontrent actuellement les familles à trouver des produits de la mer frais. C’est aussi un moyen de soutenir l’activité de ces filières.

 

Les pêcheurs qui font déjà de la vente directe peuvent s’inscrire sur le site d’Allo La Mer. Le référencement est gratuit, simple et rapide grâce à un formulaire que vous trouverez sur le site https://allolamer.bzh/ 

 

Plus vous serez nombreux à vous référencer, plus nos filières gagneront en lisibilité auprès des consommateurs bretons. Rejoignez Allo La Mer, parlez-en aux professionnels de votre entourage. Bien évidemment il est impératif pour vous inscrire sur le site que vous disposiez déjà des autorisations voulues pour faire de la vente directe.

 

Allo La Mer bénéficiera dans les prochains jours d’une vaste campagne de communication afin de mieux faire connaître le site au grand public.

[+] Lire la suite