Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Élevages Marins des Côtes d'Armor - CDPMEM 22

la coquille Saint Jacques : Une ressource de la Baie de Saint Brieuc

A la une

Formation au journal de pêche papier

ilustrationactu

Une session de formation au journal de pêche papier (navires de 10 à moins de 12 m) aura lieu à la maison de la mer à ERQUY. Cette formation s'effectuera sur une demi-journée : - le vendredi 7 février de 14H00 à 17H00 Pour vous inscrire, je vous…

[+] Lire la suite

Arrêt de la collecte des déchets coquilliers en mélange avec les ordures ménagères à Erquy

ilustrationactu

Vous êtes invités à une réunion d'échanges le 31 janvier à 15h00 à la maison de la Mer à ERQUY. Les coquilles avec chairs issues de cette activité étaient actuellement tolérées et collectées en…

[+] Lire la suite

Rapport pêche à pied professionnelle

ilustrationactu

Ce rapport présente une synthèse de la filière pêche à pied professionnelle en Côtes d'Armor pour la saison de pêche 2018/2019. Ce document doit permettre aux pêcheurs à pied professionnels et à leurs représentants…

[+] Lire la suite

BAR formulaires 2020

ilustrationactu

Les nouvelles dispositions du règlement européen TAC et Quotas 2020 relatives à la gestion du BAR vous seront communiquées dès sa publication au Journal Officiel ; en attendant, veuillez trouver les informations et documents suivants : Pour les…

[+] Lire la suite

CAP AVENIR

ilustrationactu

Cap Avenir a pour objectif d’anticiper les évolutions des métiers, les valoriser, les faire connaitre et apporter une aide aux entreprises dans le cadre de leurs difficultés de recrutement.   - Vous rechercher un emploi ? - Vous désirez changer de…

[+] Lire la suite


Les dernières actualités

[+] Lire la suite


Campagne EPI

Message du Ministère de la transition écologique et solidaire du 6/12/19

La chute à la mer est la première cause de décès chez les marins professionnels. Entre 2010 et 2017, tous secteurs maritimes confondus, 83 marins professionnels sont décédés pendant leur activité. Parmi eux, 29 ont péri suite à une chute à la mer.

Les équipements de protection individuelle (EPI) contre le risque de noyade, dont le port est obligatoire depuis 2007 dans certaines situations, sont un maillon essentiel de la démarche de prévention de la chute à la mer car ils permettent d'assurer la flottabilité de l'homme à la mer en toutes circonstances.

Parce que le sujet est important et parfois complexe, la direction des affaires maritimes, en partenariat avec l'IMP, a lancé début 2019 une campagne de sensibilisation et d'information sur les EPI contre le risque de noyade à destination des marins professionnels. L'objectif poursuivi est d'alerter les professionnels sur l'importance de porter systématiquement cet EPI en cas d'exposition à un risque de chute à la mer mais également de leur fournir des explications claires sur la réglementation encadrant cet équipement.

Une affiche de sensibilisation est diffusée, et d’autres supports de communication ont été réalisés :

-         une animation vidéo : https://youtu.be/vnEKTdGjLSI , auquel le QR-code présent sur l’affiche renvoie également ;

-         un dépliant explicatif

 

 

 

[+] Lire la suite


Transformation des titres professionnels

Plus qu’un an avant la transformation des titres professionnels

Suite à la ratification par la France de la convention internationale STCW Pêche, tous les titres professionnels maritimes doivent être transformés par leurs détenteurs d’ici le 1er septembre 2020 ; par exemple, ce qu’on appelait le Capacitaire devient le Capitaine 200. Dans la majorité des cas, cette transformation des titres ne nécessitera qu’une formalité administrative à effectuer auprès des Affaires maritimes (DML) de votre quartier de rattachement.

Dans certains cas cependant, une formation devra être suivie, soit pour régulariser une dérogation actuelle (concernant par exemple le 750 kW) soit pour obtenir un certificat ou un brevet. Ainsi, en matière de sécurité, tous les marins devront justifier d’être titulaire du CFBS (Certificat de Formation de Base à la Sécurité), ou d’avoir suivi la formation dite « Mécénat Total », ou d’être titulaire de l’attestation de formation sécurité à la pêche pour navires de moins de 12 mètres PP/PC. De même, tout capitaine responsable des soins à bord doit détenir le Médical 1, 2 ou 3 en fonction de l’éloignement des côtes et de la jauge du navire. Par ailleurs, en matière de radiocommunication, la transformation des titres impose d’être à jour des formations CRO ou CGO. 

La convention STCW Pêche exige aussi le maintien des compétences maritimes. Le renouvellement des titres tous les 5 ans sera désormais applicable à la pêche. De ce fait, un marin titulaire du Capitaine de pêche ne pourra plus assurer les fonctions de patron s’il n’a pas navigué au moins 1 an comme patron ou second dans les 5 dernières années (ou 3 mois dans les 6 derniers mois). A défaut, il devra suivre un stage de revalidation. Les prérogatives et les obligations attachées à chaque titre professionnel maritime (et à sa revalidation) vont aussi évoluer ; c’est particulièrement le cas pour les mécaniciens.  

Tous les pêcheurs professionnels et les mécaniciens embarqués doivent donc se rapprocher au plus tôt des Affaires maritimes de leur quartier de rattachement pour faire le point sur leur situation et vérifier s’ils devront suivre ou non une formation complémentaire.

 

[+] Lire la suite


Appareil de contrôle d'alcoolémie

Suite de la publication de l'arrêté du 6 août dernier, tous les navires de pêche d’au moins deux marins, doivent détenir à bord un appareil de contrôle d’alcoolémie. Il convient d’avoir à bord un éthylotest conforme aux normes « terrestres » et en cours de validité (éthylotest chimique : norme NF X 20-702) ou éthylotest électronique : norme NF X 20-704. Seuls les éthylotests certifiés portant le logo NF vous apportent toute garantie de qualité et de fiabilité. 

Ce texte s'inscrit dans le prolongement de l'ordonnance du 8 décembre 2016 permettant les contrôles d'alcoolémie à bord des navires soit par le capitaine, soit par les autorités de contrôle.  Il était déjà précisé que toute concentration d'alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,50 gramme par litre ou par une concentration d'alcool dans l'air expiré égale ou supérieure à 0,25 milligramme par litre constituait une infraction. Cette mesure renforce donc la prévention des risques professionnels maritimes. Il vous appartient de vous doter de ce matériel. Le CSN et la DML sont à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

FAQ à télécharger

[+] Lire la suite


Formulaire licences 2020

NOTE D’INFORMATION BULOTS CAMPAGNE 2020 :

Pour rappel, les licences bulots 22 sont bloquées désormais aux seuls renouvellements. L’obligation d’équipement d’un émetteur AIS étant obligatoire depuis le 1er mai 2019, une attestation d’installation de cet équipement devra accompagner la demande de licence 2020.   

 

A télécharger :

 

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter Anne-Marie AUFFRET au 02 96 70 92 59 ou Annie LE MOINE au 02 96 72 14 48.

[+] Lire la suite