Projet éolien en mer – communiqué de presse du CDPMEM22 : le parc éolien de la honte

Manifestation éolien en mer en baie de Saint-Brieuc
Manifestation éolien en mer en baie de Saint-Brieuc

Vers un retour programmé des bonnets...bleus

IBERDROLA, par l’intermédiaire de Monsieur RIOU (Chef de projet), a récemment indiqué qu’il ne sera aujourd’hui pas possible de construire ce parc en accord avec les principes vus en concertation avec la pêche, précisant que le plan industriel, notamment le timing associé à la fabrication des pieux et des fondations ne permettra pas de définir le calendrier de construction avec les pêcheurs.

Force est de constater que dans la planification d’un chantier qui devrait durer 3 années, démarrer les discussions relatives au phasage temporel et spatial à moins de 3 mois du début annoncé des travaux aurait pour conséquence de limiter les possibilités d’adapter le plan industriel et le planning des travaux aux enjeux pour les espèces et les activités de pêche…

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse du CDPMEM22 rappelant que les professionnels de la pêche mécontents du non-respect des engagements pris envers la profession demande l’annulation de ce parc éolien. Ils rappellent également qu’ils ne laisseront pas détruire ce qu’ils s’évertuent à préserver depuis de nombreuses années, et voir s’implanter un parc éolien au détriment de leur activité. 

Dans ce communiqué, le CDPMEM22 interpelle IBERDROLA et l’Etat français sur le fait que ce parc éolien serait le seul et unique au monde construit :

  • Sur une zone de frayère, de nourricerie et de migration de nombreuses espèces halieutiques
  • Avec des impacts non maitrisés sur les ressources marines et les activités de pêche (bruit, pollution par les anodes sacrificielles…)
  • CONTRE DES PECHEURS PROFESSIONNELS
  • Sur une des zones les plus importantes de pêche côtière durable au monde et ou les engagements pris envers la profession ne seront pas respectés.
  • Ou des professionnels de la pêche réserveront un accueil à la hauteur de l’incompétence et du mépris avec lequel un développeur et un Etat souhaitent développer un parc éolien…
  • Avec pour conséquence un arrêt immédiat de l’accompagnement par des marins pêcheurs du déploiement des énergies marines renouvelables sur un territoire 

Enfin, ce communiqué de presse indique :  « par respect pour les marins qui seront à bord des navires prestataires d’IBERDROLA, nous allons prendre contact avec les sociétés qui interviendront en baie de Saint-Brieuc pour nous assurer que celles-ci ont bien informé leurs marins que les professionnels de la pêche costarmoricains se préparent à défendre en toute légitimité les ressources marines et leur métier. »